Ce blogue est présenté par l'Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC), une agence gouvernementale qui veille à ce que les institutions financières sous réglementation fédérale respectent les mesures de protection des consommateurs, de même qu'à promouvoir l'éducation financière et à sensibiliser les consommateurs à l'égard de leurs droits et de leurs responsabilités.

Vous avez des ennuis avec certains de vos employés? Si c'est le cas, gardez à l'esprit que les causes sont souvent plus complexes qu'on pense. Le faible rendement des employés, l'absentéisme, la baisse de moral et la faible productivité représentent souvent des symptômes d'un problème plus vaste et les causes sous-jacentes ne sont pas toujours évidentes.

Vous serez peut-être étonné d'apprendre que, selon un sondage de 2014 du Financial Planning Standards Council, les Canadiens ont indiqué que l'argent était leur principale source de stress, devant le travail, la santé ou les obligations familiales. Le stress financier n'affecte pas seulement la santé mentale et physique, mais aussi le rendement au travail et les résultats d'une organisation. Les Canadiens prennent de nombreuses décisions financières pendant leur vie active — acheter une maison, fonder une famille, épargner en vue de la retraite. Ils subissent également des revers qui ont des répercussions financières — perte d'emploi, séparation ou divorce ou changement de carrière.

Bonne nouvelle! Il existe un moyen simple de gérer ce problème d'une manière qui profitera tant aux employés qu'à leurs employeurs : la littératie financière. En offrant de l'éducation financière en milieu de travail, on s'assure que les employés ont accès à de l'information qui leur est pertinente. Et en améliorant leurs connaissances, leurs habiletés et leur confiance dans le domaine des finances, les employés seront mieux outillés pour payer leurs dettes, mettre de l'argent de côté pour les dépenses imprévues et planifier leur retraite.

L'employeur en sortira gagnant lui aussi. Des études démontrent que la littératie financière peut favoriser :

  • une meilleure santé
  • un taux plus élevé de maintien en poste des employés, ainsi qu'une hausse du moral, du rendement et des profits;
  • une baisse de l'absentéisme et des coûts en soins de santé.

Pour commencer, les employeurs peuvent diriger leurs employés vers les ressources en ligne de l'ACFC, où ils pourront trouver de tout, notamment des outils de sélection de comptes et de cartes de crédit, des calculatrices budgétaires, des calculatrices d'objectifs financiers, des calculatrices hypothécaires et un questionnaire d'autoévaluation de la littératie financière. La Base de données canadienne sur la littératie financière est un guichet unique où les employés peuvent trouver des outils qui leur permettront d'apprendre comment gérer leurs dettes, par exemple, s'ils envisagent l'achat d'une maison ou la préparation à la retraite.

Il existe même une page conçue spécialement pour les employeurs qui veulent renforcer la littératie financière en milieu de travail.

Vous n'êtes pas à l'aise d'offrir des sessions de littératie financière vous-même? Plusieurs programmes éducatifs, souvent gratuits, sont offerts par des associations professionnelles ou des organismes à but non lucratif au Canada. Par exemple, Comptables professionnels agréés Canada offre des ateliers de littératie financière sur divers sujets qui sont présentés par des comptables bénévoles.

Il serait bon que les employeurs perçoivent la littératie financière comme un élément d'un plan général de mieux-être psychologique et physique. Toute amélioration de la littératie financière dans le milieu de travail apportera des dividendes en aidant les employés à régler quelques-uns de leurs soucis financiers et en leur permettant de travailler encore mieux lorsqu'ils sont au travail.