Le quatrième ingrédient pour réussir un programme de conformité au droit de la concurrence : formation et sensibilisation

14 décembre 2017 - Balises : Règlements

Ce blogue vous est présenté par le Bureau de la concurrence, un organisme d'application de la loi indépendant qui veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur. Dirigé par le commissaire de la concurrence, le Bureau est responsable de l'administration et de l'application de la Loi sur la concurrence, la Loi sur l'emballage et l'étiquetage des produits de consommation (sauf en ce qui concerne les denrées alimentaires), la Loi sur l'étiquetage des textiles et la Loi sur le poinçonnage des métaux précieux.

Faites de vos employés de véritables chefs de la conformité au droit de la concurrence!

En avril, nous vous avons présenté « Notre meilleure recette pour les programmes de conformité au droit de la concurrence » et nous vous avons ensuite donné des détails sur les trois premiers ingrédients. Toujours dans l'optique de promouvoir la conformité au droit de la concurrence, nous nous pencherons maintenant sur le quatrième ingrédient essentiel : la formation et la sensibilisation.

Comme vous l'avez lu dans notre dernier blogue, les politiques et les procédures sont indispensables pour vous assurer que votre entreprise se conforme à la loi. Et pour que votre programme de conformité soit réellement efficace, vous devez former vos employés afin qu'ils comprennent et respectent ces politiques et ces procédures.

Tous les employés, particulièrement ceux dont le travail les rend plus susceptibles d'avoir un comportement illégal, doivent apprendre comment se conformer à la loi. Il est primordial que les gestionnaires et les employés reçoivent la formation nécessaire pour repérer des comportements interdits et comprendre les conséquences de la non-conformité.

Vos programmes de formation et de sensibilisation doivent démontrer de manière pratique la façon dont les politiques et les procédures touchent les activités quotidiennes de vos employés. Ces programmes peuvent comprendre des études de cas, des descriptions de comportements interdits et des discussions au sujet des problèmes de conformité actuels qui ont une incidence sur votre entreprise. La formation devrait aussi permettre aux employés d'expérimenter pour comprendre les nouveaux concepts. Souvenez-vous, les meilleurs chefs sont formés dans les cuisines, pas dans les livres de recettes!

Choisissez la méthode la plus efficace pour former vos employés et pour communiquer avec eux en fonction de la taille de votre entreprise et de son profil de risques. Les présentations en petits groupes, les manuels, les courriels, les formations et les ateliers en ligne sont tous de bons outils pour sensibiliser vos employés aux programmes de conformité. Votre imagination est la seule limite pour préparer le meilleur menu de formation qui soit.

Lorsque vous aurez cerné les risques possibles dans votre organisation, déterminez les besoins de formation pour chaque poste et établissez les exigences en conséquence. La formation devrait être offerte régulièrement et votre programme devrait être révisé et répété chaque fois que le profil de risques change. Rendre ces formations obligatoires est aussi une excellente idée, particulièrement pour les nouveaux employés et ceux qui ont des postes à risque moyen ou élevé.

Restez à l'affût! Nous avons encore du pain sur la planche pour compléter notre recette.

Pour plus de renseignements, consultez le bulletin « Les programmes de conformité d'entreprise » accessible sur notre site Web.

 


Commentaires

Par Canada.ca le 2 janvier 2018
Hello Daniel,

Thank you for contacting Canada Business. We are always happy to help you with questions about starting or growing your small business in Canada.

If you have what you think is a good business idea, you will want to evaluate it, and see if it could be profitable. Our Developing your ideas page asks questions that can help you with that evaluation, from looking at whether your idea is truly original, to considering intellectual property, to the resources you'll need to get your business off the ground. You may also want to seek help from professional advisors, such as lawyers, accountants, and business consultants.

If you decide to seek funding from investors for your project, either at home or abroad, our blog article Pitcher perfect – Wooing angel investors offers some suggestions on preparing your pitch and managing risks.

To learn more about researching and implementing new technologies, as well as commercializing new or improved products and services, you can visit our page R&D and innovation.

Should you have any questions about starting or growing a business in Canada, please visit our website or contact Canada Business.

Thank you, and good luck with your innovations.
Par Daniel le 1 janvier 2018
hello i have came up with an idea that will change our world the way we see it today.
Date de modification :