Fonder une alliance stratégique : un partenariat plein de promesses

20 juin 2016 - Balises : Innovation Gestion

Avez-vous déjà pensé à former un partenariat avec une autre entreprise pour accomplir quelque chose qu'il vous serait difficile de faire de vous-même? Si vous conjuguez vos efforts à ceux d'un partenaire en vue d'atteindre un but commun, tel que dissiper une menace concurrentielle ou même vous aider mutuellement grâce à l'apport d'un ensemble particulier de compétences ou de ressources, vous avez formé une alliance stratégique.

À titre d'exemple, vous pourriez exploiter une entreprise naissante qui dispose amplement d'installations pour la fabrication; toutefois, vous n'avez pas encore établi un réseau de distribution dans votre région. Une autre entreprise locale pourrait avoir un solide réseau de distribution, mais souhaiterait peut-être étendre sa gamme de produits et aurait besoin d'un espace de fabrication plus grand. Puisque vous n'êtes pas des concurrents directs, vous décidez de collaborer et de mettre vos ressources en commun, ce qui vous permettra de gagner du temps et d'économiser de l'énergie.

Vous pourriez envisager une alliance stratégique pour de multiples raisons; vous devez tenir compte de vos buts actuels et de vos capacités. Quand il est question d'entreprises commerciales, une véritable alliance stratégique doit vous donner, ainsi qu'à votre partenaire, un avantage concurrentiel, en vous permettant :

  • de pénétrer de nouveaux marchés;
  • d'avoir accès à de nouvelles technologies;
  • de partager les coûts liés à la R. et D., à l'équipement ou aux processus opérationnels;
  • d'augmenter votre gamme de produits ou de services;
  • d'améliorer votre productivité (économies d'échelle).

Les avantages potentiels d'une alliance sont grands; il se peut toutefois que vous éprouviez certaines difficultés à travailler avec une autre entreprise, surtout si le partenariat n'est pas officialisé. Il vous serait utile de choisir un partenaire qui convient bien à votre entreprise, et vice versa. Pour éviter de possibles différends, envisagez d'aborder les questions suivantes :

  • Qu'essayons-nous d'accomplir? Examinez vos motivations et vos attentes.
  • Cette alliance nous aidera-t-elle tous les deux, ou bien peut-elle avoir un effet négatif sur la position de l'un de nous sur le marché?
  • Quel genre d'entente voulons-nous et combien officielle doit-elle être?
  • Combien de temps voulons-nous que dure le partenariat?

En faisant preuve de diligence raisonnable, vous vous assurez que les objectifs de l'alliance sont clairement établis et que les différends potentiels sont réduits au minimum. Vous pouvez même envisager une période d'essai et faire des ajustements au besoin.

Pour en savoir plus sur les partenariats d'affaires, consultez nos blogues « Réussir grâce à la collaboration » et « Compération : la meilleure approche coopérative ».

Date de modification :