Christi Belcourt

Auteure et une artiste en arts visuels

Christi Belcourt  – Gagnante du Prix du Gouverneur général

Les Prix du Gouverneur général pour l'innovation reconnaissent et célèbrent des individus, des groupes et des organismes canadiens exceptionnels — ces pionniers et ces créateurs qui contribuent au succès de notre pays, façonnent l'avenir et inspirent la prochaine génération.

Utiliser la technologie pour amener des changements positifs

L'innovation prend toutes sortes de formes. Pour Christi Belcourt, elle présente des couleurs et des textures diverses et plusieurs sens.

Âgée de 49 ans, madame Belcourt est une auteure et une artiste en arts visuels métis connue à l'échelle internationale; ses travaux s'intéressent grandement à la nature, à sa beauté et à sa valeur utile. Plus récemment, son travail a débouché sur des partenariats créatifs novateurs, qui conjuguent le savoir traditionnel, les arts appliqués et le design de pointe, en ayant recours à la technologie et à l'art au profit de la justice et des changements sociaux.

« Les artistes peuvent être des innovateurs », affirme Christi Belcourt, qui fait partie d'une importante famille métis et d'artistes accomplis. Le travail de cette intervenante et animatrice communautaire intègre plusieurs médias et a touché un nombre incalculable de gens. « J'ai vu la façon dont les arts et les artistes amènent des changements positifs au sein de leurs collectivités. »

Pour Christi Belcourt, sa nomination aux côtés d'autres innovateurs constitue un honneur, même si elle se montre souvent réticente à accepter les prix. « À bon droit, nous célébrons les réalisations et le caractère humanitaire du travail de mes collègues lauréats; cela étant, pour moi, je n'ai pas l'impression que mon travail peut être dissocié du travail des centaines de milliers d'autres personnes issues des nations et des peuples autochtones, qui travaillent afin de contribuer à la santé et à la guérison de leurs communautés, ou d'y apporter de la lumière, et qui passent inaperçues. »

Elle souligne que les jeunes ont participé récemment aux efforts visant à attirer l'attention sur la crise des suicides au sein des communautés autochtones. « Cela s'ajoute à l'état perpétuel de crise et de deuil auxquels font face les gens de nos nations. À maintes occasions, les jeunes et d'autres ont lié ces crises aux 150 années de dépossession, aux pensionnats, au colonialisme continu et aux politiques d'assimilation des différents gouvernements canadiens. »

En tant que personne, mère et artiste autochtone, « j'estime qu'il y a du travail tellement plus important à accomplir. J'exhorte tous les Canadiens à se joindre à moi en vue d'appuyer les jeunes qui demandent des changements fondamentaux, sans compter le travail de qualité que réalisent déjà les peuples autochtones afin d'améliorer la vie de nos gens. »

En grande partie, le travail de Christi Belcourt célèbre la nature et en explore les dimensions symboliques, et expose des points de vue traditionnels sur la spiritualité et la médecine naturelle. Dans la tradition du perlage floral métis, elle se sert du sujet comme d'une métaphore sur la vie humaine afin de transmettre des messages aux sens divers, qui touchent à des préoccupations relatives à l'environnement, à la biodiversité, à la spiritualité et aux droits des Autochtones.Connue avant tout pour son travail en peinture, elle a aussi touché aux perles, au cuir, à l'argile, au cuivre, aux tissus de laine et à d'autres matériaux tels que l'écorce de bouleau, les fibres végétales et l'ocre.

Christi Belcourt a été lauréate 2014 du Prix du Conseil des arts de l'Ontario pour les arts autochtones et a été présélectionnée en 2014 et 2015 pour les Prix de la première ministre pour l'excellence artistique. Ses travaux font partie des collections publiques du Musée des beaux-arts du Canada (Ottawa), de l'Institut Gabriel Dumont (Saskatoon), du Musée des beaux-arts de l'Ontario (Toronto), de la collection d'art autochtone (Gatineau, Québec), de la Thunder Bay Art Gallery et du Musée canadien des civilisations (Gatineau, Québec).

En 2011, elle a créé une oeuvre, intitulée Giniigaaniimenaning (Regarder vers l'avenir), afin de commémorer la résilience et la force des survivants des pensionnats et de leurs descendants. Cette oeuvre a été retenue afin d'être installée comme vitrail permanent au-dessus de l'entrée principale des députés de l'édifice du Centre de la Colline du Parlement, à Ottawa. De même, Christi Belcourt a conçu les médailles des Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto, et sa collaboration avec le designer de vêtements italien la Maison Valentino a attiré l'attention des médias.

Chisti Belcourt a cocréé et codirigé le Willisville Mountain Project, une exhibition-concours avec 40 artistes qui ont utilisé l'art afin d'attirer l'attention sur Willisville Mountain, que l'on destinait à devenir une carrière. Ce projet et les pressions politiques et médiatiques qui ont suivi ont contribué à faire en sorte que l'entreprise Vale Corp. décide de ne pas procéder à l'extraction du quartz sur la montagne.

Christi Belcourt est l'auteure de Medicines To Help Us (2008) et Beadwork (2011), et a coécrit Jeremy and the Magic Ball (2008). Son travail artistique a été reproduit dans de nombreuses publications et sur la couverture de multiples livres.

En 2014, elle a participé à la mise sur pied d'une entreprise collective, appelée Onaman Collective, qui a mis en oeuvre un programme ambitieux d'activités culturelles fondées sur la terre, afin de recréer un lien entre la jeunesse autochtone et le savoir et les langues menacées de disparition.

Sa grande réalisation est l'installation commémorative itinérante Walking With Our Sisters, un projet destiné à honorer la vie des femmes et des filles autochtones assassinées au Canada et aux États-Unis. Le projet est devenu une incroyable oeuvre commémorative en tournée mondiale de sept ans, comportant la participation de plus de 1 500 artistes et de milliers de bénévoles.

Le projet présente une utilisation visionnaire des médias sociaux, qui rassemble des artistes afin de sensibiliser le public à la valeur de la vie des femmes autochtones assassinées et disparues et de créer un élan en faveur de profonds changements sociaux. Au cours de la tournée, Walking With Our Sisters sera présentée dans des dizaines de collectivités un peu partout en Amérique du Nord. Christi Belcourt se réjouit que des milliers de visiteurs de tous horizons culturels auront ainsi l'occasion de comprendre cet hommage, d'en faire l'expérience et de « se mobiliser au sein du mouvement visant des changements sociaux, au nom de toutes les femmes autochtones ».


Cette histoire de réussite vous est présentée par Forum des politiques publiques – une organisation non-gouvernementale indépendante qui se consacre à l’amélioration des gouvernements au Canada en favorisant le dialogue entre des leaders de tous les secteurs de notre société.


Partagez ceci :

LinkedIn

Activités et initiatives du gouvernement du Canada

loading...