Se faire payer : comprendre les principaux éléments de la transaction d'exportation

Prenez connaissance des divers modes de paiement et choisissez celui qui vous convient le mieux.

Paiement anticipé

En recevant une avance en argent comptant avant d'expédier les marchandises ou de fournir les services, vous vous évitez des problèmes de recouvrement et vous augmentez votre fonds de roulement. C'est donc la situation optimale pour tout exportateur. Toutefois, puisque ce type de transaction comporte des risques pour les acheteurs étrangers, rares sont ceux qui acceptent de payer d'avance. L'acheteur peut par contre envisager la possibilité de prépayer une partie du montant dans le cas d'une commande spéciale.

Lettre de crédit

La lettre de crédit est un mode de paiement sécuritaire pour vous et votre client. Vous devez tous les deux établir la transaction en passant par la division des opérations bancaires internationales de vos banques respectives. Vous recevrez le paiement directement de votre banque une fois que toutes les conditions énoncées dans la lettre de crédit auront été rigoureusement remplies.

Crédit documentaire

Le crédit documentaire vous permet de recevoir le paiement, lorsque vous présentez la lettre de change à votre banque. Un crédit documentaire demandant une lettre de change à vue signifie que vous pouvez recevoir le paiement intégral, c'est-à-dire sur présentation de la lettre de change à la banque. Un crédit documentaire à terme, en revanche, permet à l'acheteur d'effectuer des paiements à des échéances déterminées ou à une date ultérieure précise.

Recouvrement d'effets

Lorsque vous procédez à un recouvrement d'effets, vous expédiez la marchandise à votre acheteur et envoyez les documents d'expédition à la banque chargée de l'encaissement. Une fois que l'acheteur a payé la banque, cette dernière lui remet les documents. Vous pouvez ensuite percevoir la somme qui vous est due auprès de la banque. Ce mode de paiement peut s'avérer un peu risqué, car la banque ne peut pas garantir que votre acheteur conclura la transaction.

Compte ouvert

Dans un compte ouvert, vous expédiez les produits et documents à l'acheteur avant même qu'un paiement quelconque ne soit effectué. En règle générale, ce genre de compte réclame un paiement dans un délai à plus long terme (parfois au-delà de 90 jours). Un compte ouvert est une opération commerciale qui présente des risques, car vous assumez le risque de crédit de l'acheteur. Dans le cas des comptes ouverts, la bonne foi et la fiabilité de votre acheteur sont d'une importance capitale.

Vente en consignation

Semblable au compte ouvert, la vente en consignation comporte un risque élevé puisque vous expédiez votre marchandise à un acheteur avant de recevoir son paiement. Vous demeurez toutefois le propriétaire de la marchandise jusqu'à ce qu'elle soit vendue. La vente en consignation peut s'avérer avantageuse, si votre acheteur est fiable ou si le marché intérieur pour votre produit tourne au ralenti.

Assurance des transactions d'exportation

Vous pouvez respecter vos engagements dans le cadre de la transaction, mais qu'en sera-t-il de l'acheteur? L'assurance à l'exportation peut vous protéger contre la possibilité que votre acheteur soit incapable de payer. Consultez nos ressources pour obtenir plus de renseignements sur l'assurance à l'exportation.

Renseignements supplémentaires sur les transactions d'exportation

Vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur les transactions d'exportation? Consultez les sections 8.4 et 8.5 du Guide pas à pas à l'exportation du Service des délégués commerciaux du Canada.

Est-ce que l'information était utile?
  Caractères restants :


Veuillez cliquer sur « Soumettre » même si vous ne formulez pas de commentaires, afin de nous permettre de saisir votre cote d'évaluation. Merci!

Merci, votre soumission a été envoyé.


Partagez ceci :

LinkedIn

Activités et initiatives du gouvernement du Canada

loading...