Ce blogue vous est présenté par le Bureau de la concurrence, un organisme d'application de la loi indépendant qui veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur. Dirigé par le commissaire de la concurrence, le Bureau est responsable de l'administration et de l'application de la Loi sur la concurrence, la Loi sur l'emballage et l'étiquetage des produits de consommation (sauf en ce qui concerne les denrées alimentaires), la Loi sur l'étiquetage des textiles et la Loi sur le poinçonnage des métaux précieux.

C'est le Mois de la prévention de la fraude et le Bureau de la concurrence souhaite que vous protégiez votre entreprise en élaborant un plan antifraude pour contrer les criminels qui cherchent à s'enrichir à vos dépens.

La fraude touche tout le monde, mais les petites et moyennes entreprises sont particulièrement vulnérables. Les fraudeurs peuvent vous cibler en ligne, au téléphone et en personne et ont recours à plusieurs tactiques, notamment la fraude interne, le vol d'identité et les fraudes relatives aux répertoires d'entreprises et aux fournitures de bureau. Ces fraudes peuvent avoir une incidence sur vos revenus, votre réputation et la longévité de votre entreprise. Voilà pourquoi il est important de prendre des mesures proactives pour prévenir les pertes de revenus et atténuer l'incidence des fraudes potentielles.

Détecter : Les fraudeurs sont subtils et créatifs; donc, remettre en question la légitimité de chaque demande, peu importe à quel point elle peut sembler officielle, est une bonne politique à adopter. Chaque jour, les fraudeurs trouvent de nouveaux moyens novateurs pour voler les gens; alors, soyez à l'affût des offres qui semblent trop belles pour être vraies, notamment en ligne et sur les médias sociaux.

Contrer : Il est important d'avoir des employés bien formés et vigilants qui savent comment faire échec à une activité frauduleuse présumée. Si vous recevez un courriel suspect, supprimez-le. Si vous avez des doutes sur la légitimité d'un appel téléphonique de la part d'une personne que vous ne connaissez pas, raccrochez. Si vous recevez une lettre dans laquelle on vous demande de communiquer des renseignements personnels ou des détails sur une carte de crédit, n'en faites rien. Faites confiance à votre instinct : il pourrait bien protéger votre entreprise ou votre employeur de la fraude.

Signaler : En signalant une fraude, vous pouvez fournir aux organismes d'application de la loi l'information dont ils ont besoin pour enrayer l'action des fraudeurs et éviter à d'autres personnes d'être victimes d'une fraude. Si vous avez une plainte à formuler, il importe de conserver toutes les preuves, notamment les chèques annulés, les reçus de courrier certifié et autres, et les copies imprimées ou électroniques des courriels.

Voici quelques façons de signaler les fraudes : communiquez avec le Centre antifraude du Canada (CAFC) à l'adresse centreantifraude.ca ou au 1-888-495-8501; ou contactez le Bureau de la concurrence à l'adresse bureaudelaconcurrence.gc.ca ou au 1-800-348-5358.